L’Ecole de la Chambre Syndicale de la Couture révèle ses talents

Instaurée en 2010, la 4e année du Mastère 1 en stylisme/modélisme  sous l’égide du cercle Saint Roch présidé par Sidney Toledano et du Conseil de direction de la Fédération présidée par Didier Grumbach propose un enseignement pointu et forme ainsi les nouveaux talents de demain. Ceux et celles qui feront la mode. Le vendredi 20 juin prochain au 119, rue Réaumur dans le IIe arrondissement parisien, la promotion 2014, 31 étudiants plus exactement présenteront leurs créations.

Cet exercice est nécessaire à l’obtention de leur diplôme. Il est aussi une magnifique occasion de rencontrer le grand public et de marquer les esprits, pour que l’œil y retienne un volume, une ligne, le sens du vêtement qui habitera notre corps.

Le name-dropping est prestigieux de ceux et celles qui ont appris le métier à l’École de la Chambre Syndicale de la Couture Parisienne. Dans cette liste des créateurs et designers nous comptons Yves Saint Laurent, Karl Lagerfeld, Valentino, Issey Miyake, Anne-Valérie Hash, Maxime Simoëns, Véronique Nichanian, Alexis Mabille, Rabih Kayrouz et Jean Colonna. Passer par L’École de la Chambre Syndicale de la Couture Parisienne donne une expertise, mais aussi un savoir-être qui ouvre les portes de prestigieuses maisons et donne les clefs pour bâtir la sienne.

Success-story

31 jeunes nouveaux talents de demain présentent leurs projets de fin d’études et défendent une première collection illustrée par trois silhouettes avec une réalisée en toile. Il est y question de proposer et présenter des pièces où exigence rime avec technicité, et modernité avec notre époque. Si les bases de l’enseignement sont méthodologiques, la transmission de ce savoir-faire Made in France se fait par la parole et un apprentissage maîtrisé.

Master Chambre Syndicale de la Couture Parisienne

L’École de la Chambre Syndicale de la Couture Parisienne a toujours eu la volonté de coller à l’air du temps car le processus de mode est aussi sociologique, politique, culturelle et artistique, sans oublier la dimension industrielle liée au prêt-à-porter et au luxe. L’École de la Chambre Syndicale de la Couture Parisienne est née en 1927. Sa création répond alors aux besoins de la profession en main d’oeuvre qualifiée. Une vocation pour être et rester en phase avec les besoins des entreprises du secteur en matière d’emploi.

Entrer dans la lumière

Les élèves viennent des quatre coins du monde pour se former dans cet établissement reconnu internationalement, et respirer le parfum de la capitale; Paris une ville sur le touche on en permanence. Au cœur de l’École, trois niveaux accueillent une scénographie commune élaborée par Martine Sitbon en collaboration avec Goliath Dyèvre. Notez que Martine Sitbon est la marraine de l’édition 2014. Son expérience et son regard reconnu comme l’un des plus influents de sa génération sont un véritable accompagnement, aidant les étudiants à exprimer leur vision et à démontrer leur passion pour la mode et le vêtement. Les travaux des élèves et leurs univers de création seront subtilement mis en lumière. Kenta Matsushige issu de la promotion 2011 de 4e année est lauréat 2014 du Festival d’Hyères.

La mode change, le monde aussi

Au fil du temps, l’École de la Chambre Syndicale de la Couture Parisienne prépare aux différents métiers de la création, en passant par le dessin et le patronage, mais aussi par les activités assurant l’interface entre la conception et la fabrication. En préservant son patrimoine tout en s’alliant aux nouvelles technologies, elle intègre à l’enseignement tous les éléments de l’environnement économique et culturel de la mode contemporaine.

À suivre

École de la chambre syndicale de la couture parisienne 
119, rue Réaumur, 75002 Paris
Tél. 01 42 61 00 77