Le Space Odyssée de Zuhair Murad

Pour son prochain voyage vers la constellation Haute Couture, Zuhair Murad utilise le red carpet comme une rampe de lancement pour embarquer ses créatures dans sa rocket. Durant le voyage inter-sidérale, les météorites transperceront les cœurs des belles pour établir un contact. Elles danseront alors all-night long sur une mélodie disco et glamour avec une pointe « électrodifiante ».

Ôter cette combinaison spatiale

La robe est au centre de cette téléportation. Les fourreaux sont purs. Avant la Mars Attack, les lignes des silhouettes droites s’étirent vers de nouveaux cieux. Megara planète oubliée… Comme pour capter l’attraction des anneaux de Saturne, les robes de bal sont élancées avec une coupe en biais. Dansez et tournicotez dans des mini volumes de ballerines profilées alors que l’esprit smoking nous rappelle que ces femmes sont des terriennes. Les stilettos sur terre mais la tête dans les étoiles, darling…

Zuhair Murad
Photographie Aymeric Le Breton - albphoto.fr

Galaxy Disco

Dans ce langage codé, totalement spatio-temporel qui nous push-push-push-push et rep-push so far-far far-far-away, voire même encore plus loin que la stratosphère, nous percevons, via les hauts parleurs de l’astronef,  Charisme. Stop. Coupes franches. Stop. Structuration de la silhouette. Five on Five. Les drapés et les plissés asymétriques prennent une élégante tangente qui donnent un nouveau cap. Plus loin, c’est un hublot ouvert sur un dos majuscule, une taille blousante et bluffante de sensualité. Le charme se pause sur la stature magnifiée d’une épaule rehaussée. C’est excitant. 

Zuhair Murad
Photographie Aymeric Le Breton - albphoto.fr

Comme une voie lactée, la mousseline et la crêpe de soie dévoilent le tulle, le gazar, la dentelle géométrique. Les pierres précieuses ne sont alors que des comètes composées de tonalités minérales, de pierres angulaires. La gamme zodiacale se compose de vert émeraude, de bleu saphir, de noir diamant, de topaze multicolore, de rose tourmaline, d’astre de lune, d’argent.

Zuhair Murad
Photographie Aymeric Le Breton - albphoto.fr

Les broderies proposent une nouvelle cartographie. Les découpes et Les tournures à géométrie variable nous rappellent que E=mc² . Les déliés sont scintillants. Dans cette bataille des planètes, les chassés croisés de transparence, les jeux d’ondes, les vagues de jour, les halos célestes, les reflets d’arabesques, les brillants entrelacs, les rayures graphiques, les tons sur tons éclairés redessinent un univers Zuhairdien, un star système, une poussière d’étoiles.

À suivre