Preciously Paris feat Toxic

Rassurez-vous, Toxic n'a rien à voir avec la chansonnette de Britney... Preciously Paris s’associe à l’Artiste new-yorkais Toxic pour créer une capsule collection qui fait bang bang, un peu explosive avec six modèles exclusifs. C'est cute... Maître du Street Art, mondialement connu et surtout reconnu, le graffeur est le dernier membre survivant de la crew « Hollywood Africans » qu’il forma avec Basquiat. Ainsi va la vie chérie...

On écrit avec des bombes

C’est l’histoire d’un mec qui a vu le jour en 1965 dans le sud du Bronx. Le petit Torrick Ablack, devenu grand, prendra, des années plus tard, pour nom de baptême Toxic. Qui s’y frotte s’y pique. Il est Le pionnier du graffiti américain au début des années 80. Avec ses bombes, il laisse son empreinte sur les murs. Le môme a juste 13 ans quand il graphe ses signes sur les trains. Il est alors question de mouvement et de faire voyager ses messages d’un point A vers un point B de la Grosse Pomme. 

tag

Aux côtés de ses potes, Kool Koor et le défunt A-One, la ville est une jungle à coloriser. Ses rencontres avec Rammellzee et Basquiat avec lesquels il formera, plus tard, les « Hollywood Africans », inspiré du nom d’un célèbre tableau de Basquiat, donnant un tournant à sa trajectoire, à sa vie. Ensemble, ils traînent dans les hot spot de New York : le Mudd Club, le Club 57,le CBGB… Les experts diront que le travail de Toxic s’inscrit dans la mouvance du futurisme gothique parce que abstraction des formes et 3D sont dans le moove. L’influence de lettrages et de spray art est poussée jusqu’à l’abstrait, ponctuée de symboles et de tags, dans un mix and match de couleurs explosives.

Il était une fois

C’est en flânant sur Madison Avenue, dans la librairie de son ami et célèbre Art Dealer Larry Gagosian, que Carole Tessier, fondatrice de Preciously Paris, découvre les œuvres de Toxic en feuilletant un livre sur le Street Art. Le coup de cœur est immédiat. Créatrice, architecte et collectionneuse d’Art contemporain, Carole Tessier multiplie les collaborations artistiques.

pochette

L’univers bouleversant de couleurs de Toxic fait écho à ses créations pop et acidulées, pochettes brodées et customisées à la frontière entre art et mode. Carole propose à l’artiste un projet inédit, qui réconcilie deux styles à priori antinomiques. L’univers populaire du Street Art vient bousculer le raffinement de la Haute-Couture. Toxic et Carole Tessier travaillent à quatre mains et imaginent une collection capsule hautement désirable.

Et je brode, brode, brode… je broderais des nuits entières !

Sur la base de pièces de cuir taguées par l’artiste de graffs originaux, Carole a brodé à la main et selon des techniques de broderie traditionnelle des pierres fines, des perles et autres fils d’or, d’argent ou de couleurs. Six modèles exclusifs de pochettes précieuses, chacune déclinée en 12 exemplaires sont nées.

preciously

Ce sont des vraies

Preciously Paris & Toxic sont présentés dans leur élégant écrin et vendus avec un certificat d’authenticité. Le Prix de 3800 € ravalera plus d’une façade et fera rougir les briques des immeubles de East Village. Disons que le montant est hypra-rebelle. L’Eclaireur, au croisement d’univers transversaux, ne pouvait qu’être touché par le cross-over artistique d’une collaboration chic, arty et reflet que tout change dans la vie, encore plus lorsqu’un regard est jeté dans le rétroviseur.