Catch Michelle, Dream Walker...

Il faudra compter dans la planète mode avec Catch Michelle. Mihaela Teleaga a fondée depuis 2013 son label-autoportrait, depuis le Royaume-Uni. Michelle attrape ses rêves en plein vol pour dessiner une collection inspirée par Freud... La projection se fait alors vers le vêtement pour habiter des corps. Mihaela Teleaga nous parle des ses pulsions, refoulements et désirs devant la caméra du Fashion Post

Twister ses rêves

Mihaela Teleaga s'est formée en art, design et mode, histoire du costume à Londres. Elle a enrichi son expérience par un passage très remarqué chez Vivienne Westwood. Mihaela Teleaga venait tout juste d'être diplômée de l'Institut Marangoni. C'est à cette époque charnière que la créatrice a commencé sa collaboration avec le peintre surréaliste roumain Mihai Criste.

undefined

undefined

Pour l'Automne-Hiver, Catch Michelle nous propose une femme enfant qui ne voudrait pas grandir et garde la tête dans les bouquins. La belle intello porte des pull-over aux manches étirées et trop longues... La collection avec ses impressions numériques surréalistes met en formes des pulsions et des refoulement. A y voir un complexe d'Oedipe et d'anthropophagie,  Mihaela Teleaga n'a pas un penchant cannibale, ne souhaite pas dévorer se pères, tout en s'identifiant à un savoir-faire, un sens de la coupe.

Refoulements et désirs

Les pulsions infantiles de Mihaela Teleaga, certes universelles, refoulées très précocement, se transposent dans des habits avec brio et fantaisie. Les corps sont habités par une accumulation de désirs inconscients. Le prisme est alors déformé, exagéré... La collection remonte à l'origine de ses rêves, qui se produisent pendant son sommeil léger avant l'éveil. Elle touche alors le fantasme, le revenant. Pas de censure, pas de déplacement et pas de travestissement, pas de mécanismes inventés par Freud pour expliquer la formation du rêve...

undefined

undefined

Chez Mihaela Teleaga, L'illogique devient logique. Les silhouettes sont des pensées et des images des jours précédents, de looks, de restes diurnes. Son rêve réalise sur le catwalk un désir sexuel efoulé tout en dissimulant au spectateur les pulsions inconciliables avec leur personnalité. Paradoxal... Complexe... La transposition des tableaux de Mihai Criste fabrique du sens. Dream Walker est une porte qui s'ouvre sur la planète mode

Feeric Fashion Week - Catch Michelle
Photo Credits: Cornel Petrus Photography
Hair Style: Geta Marin Academy
Make Up: Cristian BUCA
Production: Mitichi
PR Agency: The Secret Code Of Fashion