Dolce & Gabbana : drôles de drones

On saluera l'effort, le fait d'avoir fait rire un peu tout le monde et d'avoir essuyé les plâtres. 

Pour cette Fashion Week 2018 à Milan Dolce et Gabbana ont fait jouer l'attente : 45 minutes de retard !

Anna Wintour se lève de son siège pour aller voir en backstage ce qu'il se passe, les spectateurs sont excédés et des annonces répétées demandent au public de couper leur Wifi. 

Puis, la musique démarre et toute une série de drones passent par la porte de la facade de l'église, transportant la nouvelle série de sacs Devotion.  Les petits drones auront été décorés pour l'occasion.

 

Une première ? pas vraiment. Et l'on note comment les mentalités ont pu évoluer en seulement quelques années. En 2015, la Silicon Valley s'était essayée à une Fashion Week Silicon Valley,  la marque Betabrand avait elle aussi lancé quelques drones sur le Catwalk. Cependant les « techies » s'étaient fait tâcler (et pas forcément gentiment) par la profession : quoi du Wearable Tech sur un Catwalk ? des drônes et des robots qui remplacent des humains ? « Hey les mecs, restez à votre place s'il vous plait » ( sur GQ )

Comme quoi tout arrive. Si la twittosphère en rit, elle s'inquiète aussi !

 

À quand les Catwalk en Réalité Virtuelle?