Je veux du cuir avec Pierre Rioufol

|
par William Arlotti

Parce qu'il était in love de sa petite amie, un jour, Pierre Rioufol a décidé de lui créer et de lui coudre à même le cuir, une jupette. L'idée était romantique et super chouette, encore plus craquante que le petit gars s'est rendu compte que le résultat était plus que sympa. Depuis cette love-story, Pierre Rioufol a choisi de faire du blouson de noir, sa toile blanche pour le ré-inventer en landscape... C'est super sexy. Une invitation à prendre la route pour se barrer ou pour le plaisir de s'habiller tout simplement... Pierre Rioufol nous accorde une interview pendant Première Classe au micro du Fashion Post

Une histoire dans la fleur de cuir 

Comme un Totem sans Tabou, les blousons de Pierre Rioufol nous racontent une destination. En mode paper-cut pas si naïf que cela, son meilleur pote le perfecto se la joue gold ou silver. Du cuir jamais de simili pour rester dans une vérité, cela permet de séduire Lana del Rey et autres filles pulpeuses anonymes qui mériteraient d'être reconnue...Sa veste courte, à la fermeture éclair en biais, s'amuse d'une doublure en croco jaune et continue à attirer le regard sur  une ceinture et des passants autour de la taille...

Lana del Rey, singer, Los Angeles. Photography by Esteban Calderon

Pierre Rioufol pique à un tailleur rital un col dérivé plus ou moins large selon l'humeur de l'Atelier... Des boutons... Un épaule,  un effet sur le col, sur les manches… Ça claque mon Pierrot ! L'esprit de Rioufol est un peu Dada, sans tralala pour ce Matisse du cuir. Ici pas d'excédents de toiles de parachutes utilisés par les soldats américains pour faire concevoir des blousons légers, comme que le Teddy, le Varsity ou tous les autres inspirés des universités des States, mais une vibes personnel qui nous emmène dans une histoire... Des aplats piqués pour des dessins tatouages, des rayons de soleil, des motifs découpés naïvements fabriquent la signature du créatif. 

 

Yokosuka Mambo 

Dans cette proposition sérieusement Yokosuka Mambo, les vêtements civils piquent aux basiques militaires pour proposer des souvenirs jackets. L'intime à porter est une carte postale:  blouson capitonné, blouson taillé en V... la version streetwear deluxe de la veste droite est en mutation arty... 

Stéphane Ashpool, stylist, Paris Pigalle. Unique Jacket

Parfois, le jeu consiste à une proposition sans col, ou avec un petit col officier, ouverte sur le devant et refermable jusqu’en haut avec une fermeture zip... Zip Zip Zip désirs... Les pièces graphiques sont uniques.

Me, New York. Photography by Renato D'Agostin

Son Teddy est en leather... Et c'est so good, encore plus... Quand la manche raglan affirme une allure dans la démarche. Harrington n'a qu'à bien se tenir... De l'élite aux sous-cultures punk, skinhead et rock, la fringue aux poches latérales nous invite à traverser Paris à 100 à l'heure quand sonne la nuit... Le blouson aviateur au col chemisier est repulpé pour se muter en bombardier... Un talent à suivre ! 

À suivre

Pierre Rioufol 40 rue faubourg poissonniere 75010 Paris / France

www.pierre-rioufol.com / pierre.rioufol@gmail.com