Alyssa Edwards Stars DVF's The Woman I Wanted To Be

Diane Von Furstenberg, créatrice de mode légendaire, aux imprimés pop-art qui se dessinent sur une iconique robe portefeuille, vient de fêter son anniversaire le 30 décembre 2019. "La femme que je voulais être" est un nouvel opus en vidéo où, Alyssa Edwards incarne la talentueuse DVF, passant la journée à se promener dans son studio de création, allant d'étages en étages, du département marketing au service communication, rappelant les instants de vie et la philosophie la plus emblématique de la designer, au fil des décennies. Les codes changent pour nous faire passer de la mythique cover réalisée par Andy Warhol pour le magazine Interview, aux nouvelles technologies, aux réseaux sociaux et aux échanges face time. Il faut vivre avec son époque !  Ce ne sont pas Edward Enninful, Kris Jenner, Priyanka Chopra, Katy Perry, et les autres qui nous diront le contraire. Une bien belle surprise d'anniversaire, parsemée d'étoiles, en mode "to be continued"

Devant la caméra

En octobre dernier, Diane Von Furstenberg a retrouvé ses collègues cinéastes Fenton Bailey et Randy Barbato pour discuter de l'importance de la Statue de la Liberté à travers sa symbolique, son histoire et sa stature dans nos cultures. Les caméras du documentaire tournent à plein régime pour valoriser son travail de fer de lance, concernant la campagne de financement et de création du nouveau musée de la Statue de la Liberté sur Liberty Island à New York. En 1976, un article du magazine Newsweek titrée une couverture dédiée par le titre évocateur et révélateur, "la femme la plus commercialisable depuis Coco Chanel".

Love is Life

On ne présente plus Diane von Fürstenberg,  femme libre aux multiples talents, magnat de la mode, reine de la robe portefeuille.  Diane Von Fürstenbarg a donc un nouveau titre à son palmarès: Marraine de la Statue de la Liberté.  DVF selon Fenton Bailey, réalisateur du documentaire avec Randy Barbato, faisait partie intégrante de cette Histoire. Les deux acolytes, avec leur société de production World of Wonder, sont surtout connue pour RuPaul's Drag Race.

 

Le documentaire, Liberty: Mother of Exiles, diffusé sur HBO, suit Diane Von Furstenberg dans sa quête pour découvrir comment le rêve du sculpteur Auguste Bartholdi est devenu une réalité, de Colmar à New York. Si la statue renvoie à un écho particulier et intime pour les gens du monde entier, la narration filmique tisse des ponts avec l'histoire personnelle de la créatrice qu'elle relate dans son livre "La Femme que j'ai voulu être", paru chez Flammarion.  A lire ou à relire...

À suivre