Baroudeurs, pourquoi le retour ?

Merci parle à nos désirs de liberté et notre soif d'indépendance, en  mettant en scène une mode baroudeuse, celle qui n'est jamais boudeuse, qui est un peu mutine et qui se fiche du qu'en dira-t-on... La mise scène  ou Merci plante son décors se compose d'un vestiaire nomade. Ce dernier prône le confort, le mouvement avec en tête de liste des marques à l’ADN outdoor comme Patagonia, Salomon, Birkenstock, Blundstone ou Palladium. La présentation se fait en mix-and-match avec des pièces au potentiel stylistique pointu à l’instar des combinaisons Overlover , des vêtements vintage d’Imparfaite ou des lunettes rétro de Curtler and Gross. Dans ce road-trip, qui nous invite à faire des haltes, Merci dévoilera de nouveaux produits, encore jamais vendus pour compléter le vestiaire du baroudeur : casquettes en camouflage, kits de voyages... Partir un jour, pour toujours ?

Un nouveau départ

Qui n'a jamais eu cette envie un peu folle et irrésistible de tout planter pour se casser, de barouder, d'aller à l'aventure pour que le voyage, devienne en lui-même une source d’apprentissage et de sagesse.

Partir, explorer, c'est aussi revenir pour se rendre compte que nous avons manqué aux autres.  Celui qui trace sa route est tenu de douter, de s'émerveiller, de baisser les bras, de remonter la pente, de quitter la route pour le sentier et au fil des kilomètres connaître beaucoup de choses, ou ne plus rien savoir du tout.

Les produits que nous aurons en exclusivité pour l'exposition "Baroudeurs" : Blundstone : Modèle des 150 ans, dont Merci aura l'exclu France pendant l’exposition, avant diffusion plus large, Bleu de chauffe : Une besace (accessoire typique du baroudeur ou de la baroudeuse) en 4 couleurs + un petit sac en cuir suède en 4 couleurs. En exclu pour l'exposition Baroudeurs, ces produits seront ouverts à la vente chez Bleu de Chauffe ou d'autres retailers uniquement à partir de la saison prochaine. C'est l'occasion de révéler la collab Merci & Dreyfuss, sur une version du modèle "popoche" en cuir grainé marron. Uniquement 20 exemplaires... Le label de la collab inscrit à l'intérieur de la pochette - MERCI

Pour un nouveau cycle

Parfois, il est bon de se perdre pour se retrouver. Parfois, il est bon de marquer un arrêt... La route est comme une ligne d'écriture, celle que l'on griffonne dans un moleskine, celle que l'on préserve dans sa mémoire photographique comme un polaroïd qui flashe, flashe et déballe ses instantanés.

A l'instant T, il suffit d'en glisser un dans sa poche et d'en offrir un autre à celui que vous avez croisé et que vous ne reverrez plus. C'est fatal de barouder... Ça force à l'humilité, à renouer avec le temps, à s'adoucir faces aux autres, à la gente, à la foule, à l'inconnu... Prendre la route et lire Jack Kerouac... Au volant d'une vielle caisse, penser à James Dean, à sa fureur de vivre... Barouder, c'est vider son sac pour le remplir de ses moments précieux qui nous font grandir..

Imparfaite va s'installer au centre de la coupole pour proposer une sélection autour de 4 ambiances de la thématique "Barouder" : Une nuit à Saïgon, La route 66, "Sauvage chic" à la Catherine Deneuve, Grand froid - MERCI

Et de nouvelles rencontres

Voyager même au bout de la rue et se mettre à rêver, quand d'un pas après l'autre, notre pensée nous fait renouer avec un passé que nous avions oublié... Ressentir la terre, percevoir le vent qui vous caresse la peau, apprécier le soleil qui brule, la pluie qui claque et soudainement se laisser emporter par ce parfum, ce sillage alors qu'en un courant d'air, il n'y a plus rien....

À l'occasion de cette exposition, OFR s'installe sous l'escalier de la coupole avec en exclusivité une expo photo, mais également une sélection de livres, de vestes vintages, et d'objets dénichés par OFR - MERCI

Il ne reste plus que le souvenir capturé dans une photo, un sac-à-dos patiné et une paire de grolles défoncée que nous avons du mal à jeter... Barouder invite au respect et à la considération que nos voyages sont, sinueux, diversifiés, trop courts ou jamais assez longs. Un avant et un après, un départ pour une arrivée, qui nous murmure que le plus important n'est pas le temps mais la trajectoire et l'horizon que nous nous fixons.

À suivre

MERCI

Merci | 111 bd Beaumarchais - Magasin Mode & Maison - Paris 75003