Cathleen Naundorf capte l'essence de Valentino

|
par William Arlotti

Cathleen Naundorf, photographe franco-allemande, diplômée d'études en photographie à Munich utilise le polaroid comme expression et révélation. Le format est un instantané. Le geste est réfléchi pour produire une image qui capte au vol un moment, une vibration et émotion. À l’heure ou tout doit toujours aller de plus en plus vite, Cathleen Naundorf saisit et emprisonne de jolis papillons haute-couture signé Valentino. Quinze polaroids géants viennent ainsi composer un conservatory à la fois pictural et cinématographique.

La photographe connectée au maestro

Il existe un pont invisible et pourtant légitime entre Valentino et Cathleen Naundorf. Ce lien est la pellicule qui se déroule pour obtenir un film à la fois signifiant et signifié du 7e art. Au début de sa carrière Valentino Garavani séduit des actrices de Cinecittà, Gina Lollobrigida et Sophia Loren. Les actrices, la mode dans le cinéma vont devenir un ménage à trois pour diffuser une mode et dessiner des robes Red Valentino pour affronter le tapis rouge. Audrey Hepburn et Liz Hurley seront elles aussi de sublimes ambassadrices d'un style molto elegante.

Chez Bonaparte le couronnement
© Cathleen Naundorf - Elie Saab

Sublimement filmique

Alors en admirant les quinze polaroïds grand-format shootés en une session d'une semaine en 2012 dans le château Wideville du XVIIe de Valentino Garavanti, il faudrait être aveugle pour ne pas en capter toute la dimension dramatique, picturale et cinématographique. Les attitudes des modèles nous connectent aux jeux des actrices du cinéma muet mixé avec les cambrures et postures d'une séance de voguing. Le champ et le cadre participent à la narration et à la mise en scène d'un sentiment mélancolique mais fort qui nous pousse hors du temps. Le polaroïd en tant qu'objet avec ses bavures renvoie aux scènes picturales de la peinture italienne… un concept utilisé par Luchino Visconti dans Il Gattopardo en 1963, adapté du roman homonyme de Giuseppe Tomasi di Lampedusa.

La magie de la création

Comme tout artiste, Naundorf est obsédée par la Mode et le décryptage de la Haute Couture. Un artiste ne serait pas un artiste sans obsession. Depuis 2005, elle amorce une série Un rêve de mode et se focalise sur sept maisons de couture. Chanel, Dior,Gaultier, Lacroix, Saab, Valentino et Philip Treacy sont dans sa ligne de mire.

Kew_Gardens_Philip_Treacy1
© Cathleen Naundorf — Philip Treacy

Dans les ateliers et les archives, Cathleen Naundorf sélectionne des robes pour créer des productions élaborées, riches de sens et qui racontent des histoires en Super 8 comme sur grand écran. Le travail est concentré dans un ouvrage Le Polaroïds de Cathleen Naundorf, aux éditions Prestel en 2012. Avec Valentino, le processus et la démarche sont identiques. Elle compose sa toile et laisse l'alchimie de la révélation agir. Elle garde cette part de magie qui fait toute la différence de la création. Les plans ne sont pas modifiés, ni retouchés. Loin du monde numérique parfait, l'artiste capte une aura invisible et voyante. Cathleen Naundorf a publié un livre en 2012 de différents polaroids: " Haute Couture - Le Polaroïds de Cathleen Naundorf " avec plusieurs maisons de Haute Couture comme Chanel, Christian Dior et Jean Paul Gaultier. Les polaroïds montrés lors de cette exposition sont une sélection d'images prises dans le château privé Valentino en 2012. Sachez qu' ils ne sont pas publiés dans le livre.

À suivre

Valentino Haute Couture par Cathleen Naundorf. Exposition au 28, rue du Roi de Sicile, Paris IV
chez Creative Door.