Jour 1 - Fashion Week SS15 - Jacquemus

Les rayures de Buren, celles rouge et blanche des temples hindouistes au Tamil Nadu, les rayures des parasols et des transats… et boom bada boom, comme une tornade qui redistribue l’agencement d’une plage, un vent nouveau souffle son énergie sur le défilé de Jacquemus pour le Printemps/Été 2015. Une œuvre dans l’œuvre où la plage n’est pourtant pas abandonnée.

Nue au soleil

Nous aimerions chanter « Coquillages et crustacés » dans un esprit pop et fun, nostalgique de la douce époque où nous sirotions à la paille une boisson pétillante. Elle nous murmurait par le crépitement de ses bulles : « secouez-moi… secouez-moi… ». À la Cité internationale de la mode, parasols, accessoires gonflables et autres joujoux pour bord de plage étaient alors orchestrés dans un joyeux casino.

fashion week paris septembre 2014 jaquemus 001

Pas de roulette ni de jetons, le casino en italien c’est le bordel. Dans ce chaos, alors que juste le décor était installé, nous ne pouvions effacer les images de plage de Mario Testino et ses séries de photographies au bord de l’eau.

Il y a quinze ans à peine

Et puis, dans une ambiance Hôtel de la Plage, elles sont arrivées, les Lolitas de Jacquemus. Amoureuses de plagistes, elles piquent et métamorphosent les looks des gars pour n’en faire qu’à leur tête. Combinaisons versus hauts de bikini, chemises blanches contre jupes à rayures, les toiles des transats sont la source d’inspiration de la saison. La journée termine en beauté et en gaieté. Et hop ! des asymétries comme des origamis font de l'œil aux peaux qui seront halées.

fashion week paris septembre 2014 jaquemus 059

Do you do you Saint Tropez ?

Pour un Twist à Saint-Tropez, la robe se fait mini et dans un effet d’optique graphique s’amuse d’une bande jaune et d’une autre blanche. Dans cette atmosphère pour amoureuse solitaire, du mini surgit une veste oversize aux coutures doubles. Le col cheminée est une surprise pour un printemps/été solaire. De la collection, nous retiendrons le happening global, la fraîcheur d’un créateur autodidacte avec de belles idées. Surtout quand il s’agit de mettre une pensée en scène et de casser les us et coutumes de la couture, et la manière d’envisager le ready to wear. C’est tout l’art d’oser un prêt-à-porter particulier.

La collection de Jacquemus pour le Printemps/Été 2015
Photographie Aymeric Le Breton — albphoto.fr

À suivre