Jour 1 - Fashion Week SS15 - Pascal Millet

Le Miami Twist de Pascal Millet pour le Printemps/Été 2015 nous invite à découvrir une ligne 80 où le beachwear devient un daywear versus nightwear. Quand vient la nuit, l’intrigue fatale à la plage s’installe pour un to be continued. Une mode à suivre, donc…

Synopsis à l’Américaine

Pascal Millet a du talent et de belles références pour dessiner et proposer une mode féminine qui colle à son époque. Les références pourraient être celles qui ont ponctué son parcours Balenciaga à Givenchy mais aussi de son rôle de révélateur de la Maison Carven, alors une belle endormie. Le Head Designer pour la Haute Couture et le prêt-à-porter déposera un baiser sur les lèvres de Madame.

C’est sexy le ciel de Floride

Si l’élégance à la française est son fil de trame, le fil de chaîne pour le Printemps/Été 2015 a d’autres références que celles citées au-dessus. Des études aux Beaux Arts de Dijon et un diplôme de l’École de la Chambre Syndicale de la Haute Couture de Paris permettent d’aborder la Mode et son processus avec transversalité.

Pascal Millet

La saison comme une intrigue sentimentale se noue sur des bustiers un peu maillot de bain fifties et légèrement pin-up mais…

Nonchalance dans l’air du temps

Le twist du plissé fait croiser les étoffes et permet au regard de faire un focus, un point de départ vers une silhouette que nous imaginons sur Ocean Drive. La femme fleur de Pascal Millet est une orchidée sauvage qui rêverait de se faire prendre en ballade sur la moto d’un Mickey Rourke. Mélange à la fois du Jessica Lange, d’une Carrée Othis et d’une Kim Basinger, la collection de Mister Millet pourrait nous faire miroiter neuf semaines et demi.

le fashion post fashion week paris septembre 2014 Pascal Millet

De la nonchalance et surtout une allure un peu 80 avec des coupes easy et efficaces pour ne pas se prendre la tête, et dépasser le show off d’un bord de piscine pour s’enfuir délicatement en direction du Mynth Club à Miami.  Du cuir en version estivale pour exciter la peau contre skin, et soudainement le ciel de Floride devient sexy.

Ah la belle vie !

Les looks auraient pu habiller Arielle Dombasle dans la deuxième saison de Deux Flics à Miami pour l’épisode "Ah la belle vie". Un pitch sous canicule où la soie imprimée, parfois brodée accompagne des silhouettes fluides et élégantes. La chaleur écrase Miami et tout devient torride et sophistiqué. Les robes de coton Gingham puisent dans une palette dans les couleurs de l’Art Deco District. Plus décontractée que sportive, la collection invite le daywear à se métamorphoser en nightwear et vice versa.

Pascal Millet

L’orchidée en broche pailletée over glamour se pose aussi comme un papillon sur des imprimés foulards. Alors des belles tout en cuir sexy et en robes de tulle de coton, portées avec une simple veste de smoking à la coupe Palm Beach ne resteront pas longtemps sur des corps exaltés. Danser dans les clubs de Miami Beach, c’est cheap car le Delano a perdu de son panache et l’idéal est d’aller prendre un bain de minuit. Ah Miami et ses vices…

Collection Printemps Eté 2015 / Photographies Aymeric Le Breton


À suivre