Cousu-Main by William Arlotti, la dernière aventure infiniment bullesque de la Cave de Turckheim

Fin septembre 2018, la cave de Turckheim dévoile, dans une suite romantique de l'Hôtel Lancaster à Paris, son Alsacienne contemporaine, chic, audacieuse et pétillante à travers sa nouvelle cuvée de crémant : Cousu-main by William Arlotti. La grande coopérative alsacienne a fait appel au spécialiste de la mode et rédacteur en chef du Fashion Post, William Arlotti, pour habiller ce nouveau flacon dont le contenu a été façonné par l'oenologue, Michel Lihrmann. Durant cette journée de présentation dédiée aux spécialistes, critiques et professionnels(les) du vin et de la mode, l'enthousiasme pour ce crémant est général et augure plusieurs succès commerciaux confirmés pour la Cave de Turckheim ainsi que l'obtention des premières récompenses dans l'univers du packaging. 

Cousu-Main by William Arlotti, une collaboration pétillante entre l'univers du vin et de la mode

La Cave de Turckheim est reconnue pour son travail d'excellence dans l'univers de la gastronomie. Depuis plusieurs décennies, on retrouve ses grands vins sur les tables de nombreux restaurants étoilés d'Alsace et des quatre coins de France. En 2018, les équipes commerciales et marketing de la célèbre coopérative alsacienne ont réfléchi sur une nouvelle cuvée qui devra sortir du lot par l'originalité de son flacon et les qualités gustatives de son crémant. 

Côté contenu, tout le monde a pu compter sur le talent, l'efficacité et la rigueur de Michel Lihrmann, l'oenologue de la coopérative qui a mis tout son enthousiasme dans cette cuvée orgasmique aux fines bulles, composée à 50 % de pinot blanc et 50 % de pinot gris. Le fruit de cette délicieuse création exprime un défilé d’arômes et de saveurs pimpantes, sensuelles, virevoltantes ! Silhouette claire, robe légèrement dorée aux reflets verts, ce crémant pétille sous toutes les coutures avec une bulle fine et vive, un nez frais et délicat de fleurs blanches, de fruits du verger (poire, pêche), parsemé de touches d’amande grillée et de cédrat. En bouche, les saveurs se prolongent dans une finale harmonieuse, fraîche, légèrement minérale, sur une jolie traîne gourmande évoquant la dernière silhouette qui clôture, avec panache, un défilé.

L'habillage du flacon fût confiée à William Arlotti, spécialiste de la mode et du luxe qui a mis le même enthousiasme et de l'audace pour créer un habillage élégant mêlant les symboles liés au vin, à l'Alsace et à la mode. 

Celui qui est également rédacteur en chef de votre webzine Le Fashion Post, n'est pas seulement un journaliste-sémiologue. Passionné par la mode depuis sa tendre jeunesse qu'il a vécue au milieu des corons du département de la Meuse, cet artiste multi-facettes a obtenu son DESS Mode & Création à l'université de Lyon en 1997. De la réalisation des croquis de mode au défilé en passant par la sélection des tissus, la couture, le make up ou même la coiffure des mannequins, William Arlotti gère brillamment toutes les étapes d'un projet artistique de grande envergure. 

En mars 2017, Il contribua ainsi à une première mondiale en créant la première collection de robes inspirées autour de la robe d'un vin pour la cuvée Organdi du Domaine de la Croix (Saint-Tropez).  Les créations furent présentés aux critiques de la mode et du vin lors d'un défilé à Paris à L'Hôtel Lancaster, durant le festival de Cannes à l'Hôtel Martinez, à Saint-Topez et lors de la Fashion Week de Milan. Le succès fût retentissant, ce qui motiva les équipes de la Cave de Turckheim à faire appel à William Arlotti pour l'habillage de leur nouvelle cuvée. 

Un habillage Couture pour une cuvée d'exception, en édition limitée

Dans l’inconscient collectif, traditionnellement, l’Alsacienne porte ce jupon rouge, un chemisier blanc avec un gilet corseté noir, et une grande coiffe noire : ce fameux flot dans les cheveux. William Arlotti a voulu inverser les codes couleurs, la rendre plus contemporaine… Sa petite robe noire fait donc un gentil pied de nez à la fameuse Parisienne, trop souvent cliché pour incarner une seule femme française... Et sa coiffe affirme sa présence. 

« Lorsque la Cave de Turckheim m’a demandé d’habiller et de signer une édition limitée de leur nouveau crémant, à collectionner au fil des saisons, j’ai pensé tout de suite à une Alsacienne : un peu mutine, toujours joyeuse, follement chic et un brin mystérieuse. Elle ne dévoile pas tout du premier coup et, derrière ses lunettes noires et rondes, cache son regard sensuel qui pourrait transformer le jour en soir » - William Arlotti

William Arlotti s’est plongé dans ses carnets de croquis, a réalisé des recherches iconographiques autour des « leçons de choses », d’anciennes cartes postales en noir et blanc. Le styliste a respiré l’air du temps du vestiaire féminin en recherchant des motifs dans des papiers peints, des  imprimés de tissus en version Flower-Power. 

Ses colliers et ses souliers s’envolent. Un lipstick dessiné, déci-delà, est comme la promesse d’un doux baiser... Les perles sont des bulles pétillantes. Le créateur rhabille l’Alsacienne pour mieux la dévêtir et faire écho avec la création des œnologues de la Cave de Turckheim

La nature autour de Turckheim, ses arbres fruitiers en fleurs, le village de Turkcheim et ses maisons à colombages avec ses fleurs et ses géraniums aux balcons des fenêtres, ont été des sources d’inspirations. William Arlotti a imaginé cette héroïne. Il l’a vue au détour d’une ruelle. Il l’a projetée dans les vignes. Il l’a aperçue sortir d’un champ de coquelicots, juste au moment où le soleil oscille entre le rouge flamboyant et l’ultraviolet…

Avec le studio Sleever international, l’illustration a été magnifiée en sélectionnant des vernis mats, nacrés, poudrés, miroirs et reliefs. La recherche et développement révèle une prouesse technique, au point par point.

Une Alsacienne contemporaine et moderne incarnée par la mannequin Alexia Canova

Afin de créer un univers original autour de ce nouveau flacon , la Cave de Turckheim a confié à William Arlotti la direction artistique du projet dans sa globalité : illustrations, créations des looks, photographies, tournages, vidéos, animations des réseaux sociaux, événement. Son mannequin « fétiche » Alexia Canova, alsacienne d'origine et vivant en Alsace, l'a accompagné dans cette nouvelle aventure. 

Cette première édition limitée de la nouvelle cuvée Cousu-Main by William Arlotti est assurément le départ d’une collection de belle effervescence : à suivre au fil des saisons, à savourer avec sagesse et  à collectionner.

Une quadruple victoire lors de la 32ème édition des Flexostars à Paris, au Pavillon Dauphine Saint Clair. 

Le 13 décembre 2018, à l’occasion du 20ème congrès de l’Association Technique Française de Flexographie au Pavillon Dauphine Saint Clair à Paris, la cuvée Cousu-Main by William Arlotti de la Cave de Turckheim s’est illustrée lors de la 32ème édition des Flexostars.

Les Flexostars sont attribués par un jury siégeant sous la présidence de Patrick Ferrey, typographe et directeur de production dans l’édition publicitaire, en deux collèges distincts (technique et artistique). 135 travaux réalisés par 38 établissements furent ainsi examinés par ces experts(es).

Sleever International qui a produit le sleeve du flacon Cousu-Main by William Arlotti en respectant à la lettre la création de William Arlotti, et en y sublimant les codes graphiques par divers vernis sélectifs, a remporté quatre prix pour ce projet :

  • Le Flexostar Or dans la catégorie Films Rétractables autres que polyéthylène
  • Le Prix du Jury Artistique toute catégorie
  • Le Prix du Jury Technique toute catégorie
  • Le Super Flexostar, le premier prix des Flexostars

Ce quadruple prix est une première dans l'histoire des Flexostars et confirme le succès rapide et amplement mérité de cette cuvée que vous pouvez également commander en ligne sur le site de la Cave de Turckheim.  A l'apéritif ou tout au long de votre repas, le flacon de cette nouvelle cuvée égaye les plus belles tables des gourmets tout au long de l'année. 

Photographie © William Arlotti

Portraits William Arlotti © Jeremie Lamarch 

À suivre

Cave de Turckheim